Le circuit d’eau dans la maison

Voila la description en photos de cette installation qui se veut la plus évolutive possible afin de s’adapter à différentes situations découlant du nomadisme occasionnel.

Par exemple, en dehors du cas  ou l’on est raccordé a un réseau enterré déjà pré-existant, nous pouvons utiliser une conduite « bergatère » afin de raccorder notre maison au réseau d’un voisin sympa. Ce tuyau est posé a même le sol, (il est très solide aux chocs et aux gels répétés) et nous nous le réutilisons a chaque déplacement.

il arrive évidement que l’hiver le tuyau  gèle ! Pas pratique du tout ! Nous avons donc imaginé ce qui suit :

Une cuve de 170 litres est présente sous l’évier de la cuisine. Elle peut être remplie avec l’eau provenant du réseau. Si le réseau est ponctuellement indisponible (gel la nuit), elle deviens la réserve utilisable, et une pompe permet d’utiliser l’eau « sous pression » (lave main,vaisselle, douche via le chauffe eau instantané) Seul le vrombissement intermittent de la pompe nous rappelle que cette réserve est limitée à deux douches plus une grosse vaisselle. Généralement nous purgeons le tuyau extérieur le soir afin de pouvoir remettre plus facilement en eau le jour, et donc remplir la cuve de nouveau.

En plus, on peut faire le plein depuis l’extérieur, grâce a un bouchon de réservoir ; il deviens possible avec une pompe immergée, d’aller prendre de l’eau à une source, dans une cuve extérieure …

Voici l’arrivée d’eau , sous le cabanon de flèche. Il y a trois robinets qui permettent, soit de laisser entrer l’eau dans le logement, soit de dériver l’eau vers le tuyau souple( pour remplir un arrosoir ?) soit de bloquer l’entrée de l’eau dans le logement tout en permettant une prise d’air qui permet de purger la conduite (par l’effet siphon) Un caisson isolé protège la robinetterie du gel.

Voici la cuve remplie d’eau. Il y a deux entrée d’eau sur le dessus, une sortie d’eau tout a gauche qui alimente la pompe 12 Volts visible sur la cloison ; et en bas a droite, il y a une sortie de « trop plein »pour évacuer l’eau en trop en cas de négligence.

La première entrée d’eau, au premier plan (raccord coudé laiton) est l’alimentation en eau en provenance du réseau.  La deuxième entrée d’eau, le gros tuyau sur la gauche, c’est l’arrivée en provenance du bouchon extérieur. A coté de la pompe, il y a un ballon d’expansion. Enfin, il y a une trappe de visite sur le dessus (nettoyage)

Maintenant on distingue contre la paroi entre les deux siphons, un dispositif anti- retour (vendu pour être utilisé pour le pompage dans les puits) Ce dispositif empêche ici la pression du réseau , a droite, de pousser l’eau vers le ballon et la pompe, du coté gauche quand ceux ci ne servent pas.

On voit bien le tuyau souple qui alimente la cuve. A son extrémité, un robinet permet d’enclencher le remplissage. On voit aussi le filtre a eau « Doulton » qui fonctionne que ce soit avec le réseau ou avec de l’eau en provenance de la cuve. Il contient une cartouche céramique qui capte les bactéries, produits chimiques, virus … pour délivrer une eau de boisson saine.

Gros plan sur les flexibles qui se branchent sur le robinet de douche.

Les conduites eau chaude/eau froide remontent et passent en dessous de mezzanine. Reste l’habillage a finir !

Les conduites redescendent au niveau du chauffe eau. En fonction de la source d’eau choisie, les fluides peuvent circuler dans les deux sens ! Il y a aussi, une alimentation pour le lave main, mais je n’ai pas pris de photo pour ce détail.

Voila, en espérant que cela puisse éventuellement vous inspirer …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *