Des (petites) fondations pour notre maison

Parfois l’hiver nous amène des vents qui peuvent être très forts. Et notre maison est plus haute que large, ce qui implique une forte prise au vent latéral. L’année dernière, notre chantier (bâché) avait été « déplacé »latéralement d’une cinquantaine de centimètres, par un vent de 110 km/h. Des vents plus violents ont déjà été observés dans notre région, jusqu’à 160 km/h.

Nous avons donc réfléchit a la meilleure manière de limiter les dégâts en cas de grosse tempête.

Tout d’abord, nous nous sommes orientés en tenant compte des vents dominants ! C’est un minimum.

De plus nous avions demandé lors de la commande de notre remorque, des poignées métalliques soudées sous le châssis. Elles servirons à s’arrimer au sol afin d’éviter tout glissement latéral de la base.

En plus, nous préparons actuellement un système de haubanage aux quatre coins de la maison : ancrages au sol en béton,de bonne profondeur. Câbles métalliques gainées, « tendeurs EDF », et sur chaque coin de la maison, des cornières visées avec une patte dépassant le bardage pour pouvoir s’y arrimer. Deux pour chaque coins de la maison.

En cas d’urgence, il sera plus rapide d’utiliser des grosses sangles a cliquet.

On ne peux pas faire plus, mais à notre avis, on ne doit pas faire moins !Les tempêtes deviennent plus fréquentes, autant les prendre en compte.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *